Kalaw

La Birmanie, rebaptisée en 1989, Myanmar.

La Birmanie, rebaptisée Myanmar, en 1989, par les autorités militaires.

Territoires de la Birmanie.

États de la Birmanie. Plusieurs de ces régions sont encore aujourd’hui interdites aux étrangers, en particulier les provinces de l’ouest et du nord.

Six heures trente de randonnée hier dans les montagnes de Kalaw, en territoire shan, où je suis arrivé lundi en provenance de Yangon.

Femmes de la communauté Palaung rencontrées hier sur un sentier entre Kalaw et le lac Inlé

kh2

a2

Je m’étais promis de revenir à Kalaw lors de mon premier voyage en Birmanie, en 2002. J’étais à ce moment-là en route pour Bagan, et je n’avais qu’aperçu la ville, de loin.

Très heureux d’être de retour!…

Kalaw, tôt, mardi matin, 16 décembre

Kalaw, tôt mardi matin, 16 décembre, du balcon de ma chambre d’hôtel

Perchée à 1300 mètres d’altitude, Kalaw est une petite station climatique (« hill station »), agréable, construite pendant la colonisation britannique comme centre de villégiature pour les fonctionnaires du Raj, basés jadis à Mandalay.

C’est aussi le point de départ de randonnées fabuleuses dans les montagnes de la région où vivent encore de nombreux peuples montagnards: les Palaung, les Pao, les Taungyo, les Danu.

En compagnie d’un guide, Mung Lan, enfant du pays, j’ai parcouru mercredi une bonne vingtaine de kilomètres sur un des nombreux sentiers qui relie Kalaw au lac Inlé.

Maung Lan, 30 ans, membre de la tribu Taungyo.

Mung Lan, 30 ans, membre de la tribu Taungyo.

Mung Lan vit avec sa famille dans la région du lac Inlé, situé à 80 kms à l’est. Tous les ans, il passe quatre mois (novembre – janvier) à Kalaw à travailler comme guide de randonnée.

Comme beaucoup de Birmans qui habitent loin de leurs familles, Maung Lan est, à Kalaw, hébergé gratuitement dans un des monastères de la ville.

En contrepartie, il prépare tous les matins le petit-déjeuner pour les moines, et s’occupe de l’entretien du bâtiment.

Maung Lan, vêtu, comme la plupart des Birmans, du longyi traditionnel.

Même en randonnée, Mung Lan est vêtu, comme la plupart des Birmans, du longyi traditionnel.

Quelle belle excursion! La région est magnifique, le thermomètre oscille entre vingt-cinq et trente degrés et, dans l’air, flotte l’odeur des pins…

Rencontres inattendues lors de la randonnée...

Rencontres inattendues lors de notre randonnée…

Récolte du foin...

Récolte du foin à une dizaine de kilomètres de Kalaw

kh10

La terre est très fertile aux alentours de Kalaw; les paysans chaque jour s’affairent dans les champs. Les récoltes sont nombreuses : riz, thé vert, gingembre, pommes de terre, oignons, laitue, carottes, melons, oranges, citrons, fraises… on trouve même ici des ananas!

kh8

Tous les cinq jours, les peuples montagnards viennent vendre leurs produits au marché de Kalaw, un des nombreux marchés tournants de la région…

Marché de Kalaw, lundi matin, 15 décembre

Marché de Kalaw, lundi matin, 15 décembre

kalaw3

kalaw2

Une nouvelle randonnée vers l’une des nombreuses et magnifiques pagodes des environs est prévue pour demain…

Pagode qui surplombe Kalaw

Pagode qui surplombe Kalaw

Arbres banyans, sacrés en territoire shan.

Arbres banyans, sacrés en territoire shan.

Je poursuis samedi mon voyage au nord de la Birmanie. Prochaines destinations: Mandalay (20-22 décembre) et ensuite, retour en territoire shan, à Hsipaw (voir la carte plus haut) où je m’arrêterai pour une longue halte de six jours, entre le 23 et le 29 décembre.

Joyeux Noël à tous!

Fatigué mais heureux en compagnie de Maung Lan après notre randonnée.

Fatigué mais heureux en compagnie de Maung Lan après notre randonnée.

À l'entrée d'une pagode...

À l’entrée d’une pagode…

Dernières photos du centre-ville de Kalaw prises le samedi 20 décembre avant de partir pour Mandalay…

Bu Tar St, Kalaw, samedi 20 décembre

Bu Tar St, Kalaw, samedi 20 décembre

sa

s2+