Huahine

22nov

Départ pour Huahine, le mardi 22 novembre, un vol d’une trentaine de minutes depuis Moorea. A l’arrivée, à l’aéroport de Fare, une camionnette nous attend et nous conduira, en quelques minutes…

24nov1

… à notre petite pension de famille située à deux pas du village et à cent mètres de la plage municipale, ci-dessus. La plage est régulièrement fréquentée par les élèves du collège de Fare qui viennent pratiquer ici différents sports nautiques et, à notre grande surprise, des parties de water-polo. 

chemin

Au bout de la plage, un paisible chemin mène

Quai

au village de Fare, la principale commune de l’île. En face du port ce jour-là, un navire de la marine française s’apprête à accoster. Après une baignade très matinale (autour de 5h30), nous avons pris l’habitude d’aller à la rencontre des riverains bavardant le matin près des boutiques du port 

24novthéreseeteridansune rue de Fare6hbonnehumeur

Eri et son épouse Thérèse font une pause à côté d’un casse-croûte du port de Fare. Il est 6 heures du matin. La plupart des commerces ouvrent à Huahine dès 5h ou 5h30. Un horaire qui me convient à merveille! 

carte2huhine

Huahine est formée de deux îles, Huahine Nui, la grande, au nord, et Huahine Iti, la petite, au sud. Elles sont reliées par un pont. Huahine a été l’une des dernières îles à se soumettre (en 1895) à l’annexation française. Il y a longtemps eu ici une farouche résistance à la colonisation. Huahine cultive depuis une fière indépendance. Le pourtour des deux îles fait (comme à Moorea) environ 60 kms. Parcourus en scooter cette semaine lors d’une superbe journée de randonnée!

24novHiti

Rencontre à Huahine Iti, au sud du village de Parea.

pension de famille

Notre petit bungalow à Fare, simple, entouré de verdure. La plage est à cent mètres.

On nous avait bien prévenus avant notre départ pour Huahine.

« Vous allez vite tomber sous le charme de cette île. C’est notre préférée en Polynésie. C’est une île fabuleuse! »

Plusieurs adjectifs élogieux suivaient ensuite.

Mais rien ne me préparait pour la surprise colossale qui m’attendait au début de ma seconde journée à Huahine.

En revenant de la plage, très tôt, le mercredi 23 novembre, je passe devant la cuisine de la pension pour demander où se trouve le robinet le plus proche afin de me laver les pieds, pleins de sable.

Une voix féminine me répond: « Vous avez un robinet juste à côté des escaliers de votre bungalow. »

Quelque chose dans cette voix m’interpelle. Je rentre dans la cuisine et j’aperçois un visage familier. Je n’en crois pas mes yeux. La femme devant moi est… Chantal Spitz! La célèbre écrivaine tahitienne. Dont j’ai un peu parlé dans un article précédent. Un des auteurs les plus connus de la Polynésie française. De la Francophonie.

Madame Spitz prépare tranquillement les tables pour le petit-déjeuner. Il n’est pas encore 6 heures du matin.

Elle m’explique que l’établissement appartient à son fils et qu’elle est venue l’aider. La pension accueille cette semaine plusieurs écrivains invités à participer au 6è Salon du livre de Huahine qui commence le matin même. Le Salon se termine samedi, le 26 novembre.

Très gentiment, madame Spitz nous invite à assister à l’inauguration du Salon qui a lieu à 8h30, à la Mairie de Huahine.

Quel incroyable concours de circonstances pour débuter notre séjour! Je n’en reviens pas! 

Chantal2Spitz

En conversation avec l’écrivaine Chantal Spitz, à la table du petit déjeuner de notre pension, à Huahine, le mercredi 23 novembre. A gauche, en bleu, Myriam Malao, conteuse professionnelle de Vanuatu.

L’inauguration du Salon est mémorable!

23nov1

Une classe de Quatrième (Grade 10) ouvre le Salon avec des chants traditionnels tahitiens. (L’enseignante, en bleu, est à droite.) Les élèves sont bientôt suivis par une troupe de danse de Fare

23nov2

composée de danseuses tahitiennes et originaires de la métropole

Le maire de la ville est présent, entouré de dignitaires et d’écrivains venus de toute la région du Pacifique. La Nouvelle-Calédonie, Hawaï, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Vanuatu et les archipels de la Polynésie française sont représentés. 

Je pense à ma ville d’adoption, Vancouver. Nous partageons, avec tous ces territoires, le même océan!

23nov6

Le maire de la commune de Fare, à gauche en chemise rouge. Derrière lui, Chantal Spitz, tatouage au bras, avec un des élèves

23nov7

Quelques-uns des auteurs invités: au centre, l’écrivain Frédéric Ohlen qui a longtemps vécu à Nouméa. Devant lui, Myriam Malao. Monsieur Ohlen (qui connaît bien la littérature haïtienne) réside lui aussi à notre pension.

Comment aurions-nous pu mieux célébrer notre arrivée à Huahine?

24novpont

Un groupe d’enfants s’amuse au soleil sur le parapet d’un pont, près du village de Maeva, à 8 kms environ à l’est de Fare.

24nov

Maere, 27 ans, en vélo entre Fare et son domicile, à Maeva.

Notre semaine à Huahine passe vite, trop vite!

Nous dégustons régulièrement au bord de la mer de fabuleux plats de poissons.  

papillote de mahi mahi au gingembre

Papillote de mahi mahi au gingembre, riz et légumes. 

plat de carangue un poisson de lagon et salade

Plat de carangue, un poisson de lagon, accompagné d’une salade d’avocats

plat poissoncru

Poisson (espadon) cru au lait de coco accompagné de riz

Tous les matins, autour de la table du petit-déjeuner, nous avons des conversations, des échanges très riches avec les invités de marque du Salon.

CSpitz1

La dernière parution de Chantal Spitz (2022): un recueil de nouvelles acheté « Au Vent des Îles » le jour de mon arrivée à Papeete, le 10 novembre… sans me douter…

cspitz2

…. qu’à peu près quinze jours plus tard… Quelle coïncidence inouïe!

De son côté, Diana, au village, est aux anges!

Huahine 23 novembre 2022

Diana en compagnie d’un groupe d’ainées de Huahine qui reviennent, enchantées, d’une croisière autour de leur île. La croisière est offerte tous les ans par la mairie aux aînés (60 ans et plus) de la commune.

Départ, le jeudi 24 novembre, pour une grande excursion en scooter autour de Huahine.

24novmotomax

Nouvelle île, nouveau scooter. Ci-dessus, près de Maeva

24nov2prèsdeMaeva

Une famille se détend sur une plage, près du village de Maeva, le jeudi 24 novembre

Au fur et à mesure que nous progressons vers le sud, vers Huahine Iti, le climat change, devient plus tropical.

Le paysage, les plages, sont magnifiques! 

24novHiti4

Panorama au sud du village de Faie

24novHiti2

Une plage aménagée près de Parea. Il n’y a plus de grands complexes hôteliers à Huahine. Seules les petites et moyennes structures sont permises afin de protéger l’environnement fragile de l’île. 

Les habitants de Huahine Iti, peu nombreux, nous accueillent avec un grand sourire!

24novHiti1

Un papa fier de son enfant, sur la côte est de Huahine Iti. Le nom du bébé, en tahitien, signifie « entre mer et océan« .

Courte halte à midi pour déjeuner, au sud du village de Parea, dans un modeste casse-croûte installé près de la route, « Chez Tania ».

24novcheztania1

Le menu tout simple du restaurant « Chez Tania », le jeudi 24 novembre

Je suis surpris de voir sur la terrasse de l’établissement une femme très âgée, française, « de Bordeaux« , me dit-on, entourée d’une famille tahitienne.

Cette femme a besoin d’aide pour s’alimenter. Elle souffre de la maladie d’Alzheimer.

Que fait donc ici cette femme, seule, âgée, à Huahine Iti?

24novcheztania

On m’apprend que cette aînée a été « abandonnée par ses quatre enfants » qui vivent, semble-il, en France. Une famille tahitienne du village prend soin d’elle, « pour le moment »… 

Que se cache-t-il derrière cette triste histoire?

Secoué, je ne pose pas trop de questions. Nous reprenons la route. Il y a souvent en voyage des rencontres totalement inattendues.

rue fare

Grillades devant les roulottes du port à Fare

En rentrant à Fare, Diana est heureuse de déguster, dans une des roulottes installées près du port, un délicieux plat de cuisine chinoise!

plat chinois

Plat de boeuf aux légumes offert à la roulotte « Tane Tiurai ». Merci à Faustine et à son mari, Étienne!

Nous avons adoré notre séjour à Huahine!

L’île est plus intime, moins peuplée que Moorea. Il y a aussi ici beaucoup moins de touristes. Et une plus grande mixité, semble-il, entre Tahitiens et « métros ».

Il a fait beau – très beau – presque tous les jours! 

Avoir une superbe plage à cent mètres de notre bungalow, plage partagée tous les jours avec les familles, les riverains, les étudiants du collège de Fare, cela a été, pour nous, un énorme plus.

Nous avons eu l’impression pendant la semaine de faire un peu partie de la communauté.

plagehuahine

Sous la supervision d’enseignants, des élèves du collège

plage fin

étrennent de nouveaux kayaks à la plage de Fare, le samedi 26 novembre.

Nous avons beaucoup de chance de vivre ici, au soleil, l’hospitalité tahitienne.

Nous devons souvent nous pincer devant tous ces paysages de rêve!

L’aventure se poursuit. Nous partons ce matin, quatrième étape, pour l’île de Maupiti.

Tout va bien. Nous sommes en super forme. On vous embrasse.

carte1newilessoiete

Au programme mardi: 20 minutes de vol entre Huahine et Raiatea où nous ferons escale. Puis un trajet de 25 minutes jusqu’à Maupiti où nous arriverons en fin d’après-midi.

femmes enceintes

Embarquement prioritaire sur notre vol Huahine-Raiatea le 29 novembre pour une dizaine de femmes enceintes qui partent accoucher à l’hôpital de Raiatea. Raiatea est la seule des Iles Sous- le-Vent à disposer d’un hôpital. Ces femmes (certaines accompagnées de leur mari) seront prises en charge pendant environ 4 semaines avant leur accouchement.

14 réflexions sur “Huahine

  1. Que c’est super de pouvoir partager un peu votre voyage magnifique. Merci Vous Deux! Le mien, un mois a Cuba, enseignant a l »uni a Santa Clara, est different du votre et quand meme malgre les defis, je suis contente d’etre ici. Je vous embrasse. Hilary

    • Merci beaucoup Hilary de continuer à nous inspirer avec ton courage et tes projets avec les enseignants à Cuba. SVP prends bien soin de toi là-bas. Au plaisir de te revoir bientôt. Hasta la victoria siempre!

  2. Heureuse que vous ayez été séduits par Huahine, par ce rythme de vie qui invite à y retourner. Nous avons réservé un séjour de trois semaines sur cette magnifique île pour avoir le bonheur de prendre le temps de s’imprégner pleinement de l’île. Lors de notre séjour en 2009 à Huahine, j’ai lu le roman de Chantal Spitz qui a marqué les débuts de sa carrière d’écrivaine, L’île des rêves écrasés. Le hasard fera que je la rencontrerai à Papeete, lors d’un très beau spectacle de danse dont elle avait écrit l’histoire. Continuez de profiter au maximum de votre balade polynésienne.

    • Merci infiniment, Viviane. Vous aviez raison sur toute la ligne pour Huahine. L’île nous manque déjà. Et comme vous, nous planifions y retourner pour un plus long séjour. Tout va bien à Maupiti. Superbes plages ici aussi. Le beau temps continue. Où est passée la saison des pluies?

    • Merci beaucoup, Alix. Vous allez être super bien à Huahine pendant trois semaines! N’oubliez pas d’aller déjeuner au Huahine Yacht Club. Malgré son nom, c’est un endroit simple, sans prétention, au bord de la mer. C’est là où nous avons dégusté les plats de poisson dont les photos sont dans l’article. En plus, les prix au HYC sont beaucoup plus doux qu’à Moorea.

  3. Une autre page de votre magnifique voyage . Cette rencontre avec Chantal Spitz a rendu ces quelques jours sur Huahine encore plus impressionants.
    En lisant tes autres commentaires, je vois que certains y sont allés ou comptent y aller. En ce moment, je regarde un documentaire sur Magellan. Il est passé tout près des îles où vous séjournez sans les apercevoir. C’est lui qui a donné son nom à l’océan Pacifique. Très bonne prochaine aventure!

    • Merci beaucoup, Florence! C’est quand même incroyable quand on y pense, ces explorateurs, Magellan, Cook, Wallis, qui ont navigué si loin de la vieille Europe et se sont retrouvés dans ces îles magnifiques. Que ce serait-il passé ici s’ils étaient tous, comme Magellan, passés à côté, sans les apercevoir? Voilà la trame d’un beau roman.

  4. Bonjour Max,
    Quelle chance d’avoir pu participer à ce salon du livre!
    C’est toujours un immense plaisir de lire tes Carnets surtout quand il neige!!!
    Je ne sais pas pourquoi mais tout d’un coup il y a plein d’annonces publicitaires sur ton site.
    Bonne suite de voyage!

    Josiane

    • Merci beaucoup, Josiane. Le problème technique a été heureusement résolu. En espérant qu’il n’y ait pas de nouveaux pépins avant notre retour. Désolé pour la neige à Vancouver! Elle arrive chaque année de plus en plus tôt semble-t-il. Ici, à Maupiti, soleil de plomb depuis notre arrivée. Après un long bain de mer, nous avons mangé ce midi du poisson frit au bord de la plage….

  5. I can hear how honoured you were to meet Chantal Spitz! Your mind must still be spinning.

    Huahine is stunning! Especially appreciate the pics of the white sand beaches and blue skies on this first snowy day in Vancouver.

    • Dear P&P, it was indeed a great honour to meet Chantal Spitz. She lives on Huahine Iti, on the south side of the island. She is of course recognized everywhere she goes. All is well here. We are very much enjoying Maupiti. We are biking around the island today, approx. 8 kms, under clear, blue skies. Sorry about the early snow in Vancouver. Great time for a long, quiet walk along the Fraser River. A bientôt.

  6. On ne peut que vous envier ces belles plages et ces paysages tropicaux, alors qu’on est sous la neige -pour la troisième fois déjà cet automne ! – et qu’on se gèle à Vancouver. Votre voyage se poursuit de façon très agréable et, chaque étape semble surpasser la précédente. Quelle heureuse coïncidence et quelle chance pour vous d’avoir pu non seulement assister au Salon du Livre de Huahine, mais aussi rencontrer et côtoyer ces écrivains venus de tous les coins du Pacifique !
    Je trouve qu’il ne manquait plus que la couronne traditionnelle de feuilles et de fleurs sur la tête de Diana pour qu’elle passe inaperçue sur la photo du groupe de femmes polynésiennes de retour de croisière …
    J’espère que vous n’avez eu aucune perturbation au cours de votre vol vers Raïatea … avec toutes ces femmes enceintes à bord d’un si petit avion, j’imagine que le personnel de bord devait être assez stressé et prêt à faire face à tout imprévu !
    J’ai moi aussi été surprise de voir des annonces publicitaires sur ce blog, mais elles semblent avoir disparu, elles étaient donc sans doute liées au problème technique rencontré il y a quelques jours.
    Bonne continuation à vous deux !

    • Merci infiniment, Annie! Tu as très bien résumé notre état d’esprit. En un mot comme en mille, nous sommes super contents de pouvoir vivre deux mois en Polynésie française et passer d’île en île tous les 7 jours. Notre voyage pour l’instant se déroule exactement comme prévu. Nous aurons cependant beaucoup de mal à quitter Maupiti demain. Cette petite île (1300 habitants seulement) a été notre plus belle étape jusqu’à présent. Portez-vous bien et profitez de la neige, en raquette, sur la rive nord!

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s