De « la Belle Province » au Pays basque

Au revoir Côte-des-Neiges, Outremont, le Mile End, la Petite Italie, Villeray, Rosemont!

Au revoir à ces quartiers si vivants de Montréal que nous aimons tant!

Au revoir aux parcs paisibles de la ville.

parcjarry1plus

Halte à l’ombre pour Diana au parc Jarry, dans l’est de Montréal, le mercredi 18 mai…

 

parcjarry2

… près d’autres riverains qui apprécient comme nous cette douce journée de printemps après les trois jours consécutifs de canicule (plus de 30 degrés) vécus la semaine précédente!

Après avoir passé sous le soleil (la plupart du temps), cinq très belles semaines à Montréal, nous partons ce mercredi, le 25 mai, pour Paris… avant de rejoindre, le 30 mai, au pied des Pyrénées, la petite ville de Saint-Jean-Pied-de-Port, au Pays basque!

Cela a été un grand bonheur de revoir ici la famille, de retrouver nos vélos et d’accueillir, en français, le printemps dans « la Belle Province »!

25 avril 2022 chemin de la montagne à Montréal alix et diana

Mon frère Alix en compagnie de Diana sur « le sentier de la montagne » vers le Mont-Royal, le lundi 25 avril, quelques jours après notre arrivée à Montréal.

 

1er mai au parc Beaubien à Outremont

Neveu, nièces et conjoints réunis autour d’un pique-nique familial organisé le dimanche 1er mai au parc Beaubien, à Outremont.

 

7 mai 2022 chez Noé

Deux de mes nièces, aujourd’hui jeunes et attentives mamans, lors du weekend de la Fête des Mères, avenue de Chateaubriand, dans le quartier La Petite-Patrie à Montréal.

 

7 mai 2022 chez Noé 3

Un peu plus tard le même jour, Diana, en route pour Rosemont, dans l’une des nombreuses « ruelles vertes » de Montréal. Celle-ci située juste à l’ouest de l’avenue de Chateaubriand. Le panneau, sur la droite, résume assez bien l’esprit des ces « ruelles vertes » conviviales et fièrement animées, gérées, par les résidents du quartier: « Ralentissez. Personne n’est à vos trousses« .

Comme la plupart des grandes métropoles, Montréal, après la pandémie, reprend peu à peu des couleurs. Les travailleurs sont de retour, de plus en plus nombreux, dans les bureaux, les tours du centre-ville. Après deux ans de quasi disette, les petits commerces, les boutiques, les restaurants, les cafés, rouvrent timidement leurs portes…

caféfairmount

Avenue Fairmount, dans le quartier du Mile End, le mercredi 18 mai.

La ville s’ébroue, s’étire comme après un long sommeil. Montréal pavoise. Un peu partout, dans les commerces, on recrute, on embauche, et il n’y a souvent pas assez de candidats pour les postes à pourvoir. Malgré les salaires, en hausse, la main d’oeuvre fait cruellement défaut. Au mois d’avril, le taux de chômage dans la région de Montréal était de 4.8% (5.2% au Canada). Un creux historique.  

marchéjeantalon

Au Marché Jean-Talon, dans la Petite Italie, le mercredi 18 mai

 

21maiparcjarry

Dans les allées du parc Jarry, ce samedi 21 mai. 

Tout n’est pas rose cependant à Montréal!

L’embellie ou « la reprise » post-covid ne profitent pas à tout le monde. L’épidémie semble avoir, ici aussi, pénalisé, marginalisé les plus démunis, en particulier les nouveaux arrivants, et parmi eux, les femmes. Pour ces nouveaux venus, point de télétravail ou de « modèle hybride ». Loin des beaux quartiers, à l’abri des regards, les inégalités se creusent.

21maiball

L’une des magnifiques murales qui ornent les murs du quartier Parc Extension, l’un des arrondissements les plus modestes de Montréal. Ici avenue Ball, près du parc Saint-Roch. Artiste, Annie Hamel (2010)

Dans notre quartier, Côte-des-Neiges, aux abords du parc Martin-Luther-King (ancien parc Kent), une demi-douzaine de sans-logis se sont récemment installés. Une première dans ce secteur. Quelles circonstances ont conduit ces hommes et ces femmes jusqu’ici?

Ils ne sont ni violents ni agressifs. Il n’y a, le soir, pour l’instant, ni tentes, ni feux de camp. Mais leur présence dans le quartier étonne, surprend. Et témoigne de la défaillance des services sociaux qui semblent, dans certains arrondissements, comme chez nous à Vancouver, débordés.

Pour de nombreux montréalais, « la sortie de crise » est encore un lointain mirage…

newrue Victoria

Avenue Victoria, près du métro Plamondon, dans le quartier Côte-des-Neiges. 

 

rosemont2

La pandémie a aussi accéléré à Montréal la spéculation immobilière. Les loyers grimpent. Ci-dessus, une affiche, rue Masson, à Rosemont. La résistance s’organise. Qui, dans ce combat (locataires, propriétaires, agents immobiliers, spéculateurs), dispose des meilleures armes? Quel rôle peut – et doit – jouer la Ville? 

 

21maivilleray

Pour le plus grand bonheur des piétons et des cyclistes, la rue De Castelnau, dans le village de Villeray, est à nouveau cet été fermée à la circulation automobile. Quel plaisir de se promener dans ce quartier, l’un de nos préférés à Montréal. Ci-dessus, angle De Castelnau Est et avenue Henri-Julien. 

Grâce à mon frère Bernard et à son épouse Nancy, j’ai eu la chance de visiter, début mai, une région du Québec que je ne connaissais pas, les Cantons-de l’Est, situés à une heure de route environ à l’est de Montréal, près de la frontière américaine.

Carte des Cantons-de-lEst

Contrairement au reste du Québec, les Cantons-de-l’Est (nom administratif: l’Estrie) ont été développés à la fin du 18è siècle, après la déclaration d’indépendance américaine, par les « Loyalistes », des colons américains qui désiraient rester fidèles à la couronne britannique.

 

2 mai 2022

Avec mon frère Bernard près du village de Sawyerville, dans la région du Haut-Saint-François, dans les Cantons-de-l’Est… après un délicieux pique-nique composé de pâtés haïtiens et d’une salade grecque dont mon frère a le secret. Journée inoubliable et conversation à bâtons rompus. Merci Ben & Nancy!  

Grâce à Nancy, j’ai aussi appris que de nombreux villages des Cantons-de-l’Est faisaient autrefois partie du réseau du chemin de fer clandestin (« the underground railroad« ) – un réseau secret et sûr de voies d’évasion, piloté par les abolitionistes, qui permettait aux Afro-Américains de fuir l’esclavage du sud des États-Unis afin de trouver refuge dans les états libres du nord et au Canada.

Entre 1840 et 1860, on estime qu’entre 30 000 et 40 000 fugitifs ont ainsi trouvé asile au Canada.

carte cemin de fer clandestin

La carte ci-dessus indique les principaux trajets empruntés par les Noirs décidés à fuir l’esclavage dans le sud des É-U. Voir, en haut à droite, le trajet – via les Cantons de l’Est – vers Montréal.

Alors que la météo change rapidement ce jour-là, l’une de nos dernières étapes dans cette fascinante région a été notre visite à l’Abbaye bénédictine de Saint-Benoît du Lac, fondée en 1912. Une halte incontournable dans les Cantons-de-l’est

abbaye2

Une cinquantaine de moines vivent dans cette abbaye située sur la rive ouest du lac Memphrémagog, près du village d’Austin. L’abbaye est aussi un lieu de retraite pour les visiteurs qui peuvent y passer la nuit. Les moines de l’abbaye fabriquent ici du cidre et un fromage réputé, le Saint-Benoît.

 

14 mai 2022

Le parc Marie-Gérin-Lajoie situé entre les quartiers Côte-des-Neiges et Outremont.

Retour à Montréal et retour aux sources pour moi lors d’une de nos innombrables randonnées en vélo dans les arrondissements de la ville. Nous décidons un matin de nous arrêter un moment au Paltoquet, rue Van Horne, à Outremont.

le paltoquet 1

La terrasse de la boulangerie-pâtisserie Le Paltoquet, le lundi 9 mai.

Au fil des ans, Le Paltoquet est devenu à Montréal une véritable institution. L’établissement est situé à deux pas du Collège Stanislas où j’ai étudié, entre 1972 et 1975, au tout début de notre installation à Montréal et au Canada.

stan

Le Collège Stanislas, à Outremont (sous l’égide du gouvernement du Québec) fait partie du réseau international des lycées français. Parmi les anciens élèves de l’établissement, plusieurs futurs premiers ministres du Québec: P.M. Johnson, J. Parizeau, P. Couillard. Au sein de ma promotion (juin 1975), beaucoup plus modeste, un musicien connu (quand même!) : Ivan Doroschuk, chanteur et leader du groupe « Men Without Hats ». Salut Ivan!  

Alors que nous partageons tranquillement en terrasse un café et un pain au chocolat, quelle surprise d’apprendre que « Le Paltoquet » vient d’être racheté par un couple… venu de Beijing!

Curieuse, la nouvelle propriétaire, avec un grand sourire, vient poliment nous saluer… et entame aussitôt avec Diana une longue conversation, en français, en anglais, en mandarin et en cantonais!

le paltoquet 2

La nouvelle propriétaire nous apprend que son fils fréquente lui aussi le Collège Stanislas! 

Bonne chance à la nouvelle équipe du Paltoquet!

de castelneau

Avenue De Castelnau, dans le village de Villeray, ce samedi 21 mai. Super atmosphère dans le quartier. On y est bien. 31 degrés à Montréal! Quelques minutes plus tard, au même endroit, nous engageons une chaleureuse conversation…

 

delpine

… avec Delphine, une jeune femme d’origine haïtienne qui partage gentiment et généreusement avec nous son parcours, exceptionnel, et quelques-uns de ses coups de coeur montréalais, y compris l’adresse de ses restaurants antillais préférés! Quelle belle rencontre! Inattendue et inoubliable. Merci i-n-f-i-n-i-m-e-n-t, Delphine!

Comme je l’ai mentionné plus haut, nous ne passerons qu’un bref moment à Paris. Dès le lundi 30 mai, nous prenons, gare Montparnasse, le train pour la petite ville de Saint-Jean-Pied-de-Port, au Pays basque, où mon frère Alix nous rejoindra pour quelques jours.

Au programme: parcourir, début juin, avec mon frère cette fois, le chemin mythique de 27 kilomètres qui traverse les Pyrénées et relie Saint-Jean-Pied-de-Port, en France, au village de Roncevaux, en Espagne.

Une randonnée fabuleuse dont j’ai déjà parlé ici. 

Comme pendant l’été 2015, Diana et moi séjournerons trois semaines au Pays basque avant de poursuivre notre voyage, le 20 juin, dans le département du Lot. Nous reverrons là-bas, avec bonheur, notre très chère amie, Christiane.

Si tout se déroule bien, je terminerai mon séjour en France cet été en parcourant, sur le chemin de Compostelle, les dernières étapes (300 kms) de ma longue randonnée, entamée au printemps 2018, vers les Pyrénées!

Retour prévu à Vancouver, le 8 août.   

Bon printemps à tous!

rayanplus

Plat de crevettes assaisonnées au beurre et à l’ail, dégusté à la poissonnerie et restaurant égyptien Rayan, Chemin de la Côte-des-Neiges, à Montréal, le samedi 23 avril.

Notes de lecture:

Roland Brival, Nègre de personne – (Paris, 2016)

negre de personne

Sur le thème de l’identité noire, l’un des meilleurs romans que j’ai lus depuis longtemps. Nous sommes au milieu des années 30, entre Paris et New York. Léon Damas, ami de Césaire et Senghor, est un jeune poète guyanais qui vient de publier à Paris son premier recueil de poèmes. Encouragé par ses deux illustres amis, chantres de la négritude, Damas se rend à New York avec un double objectif. Rencontrer à Harlem les écrivains, les intellectuels noirs américains – parmi eux, Langston Hughes, William EB Du Bois – et les inviter à participer à une grande conférence qui réunirait, à Paris, l’intelligentsia noire des deux côtés de l’Atlantique. Immense programme. Dès son arrivée à New-York, Damas est happé par la formidable énergie, l’effervescence culturelle de la ville. Il fréquente à Harlem les bars et les cabarets célèbres, le Savoy, l’Apollo Theater, le Cosmos. Il croise Billie Holiday, Lester Young. Il rencontre des peintres, des artistes afro-américains, haïtiens. Il assiste à des vernissages. Au fil de ces rencontres, Damas prend peu à peu la mesure des différences fondamentales qui existent entre la condition des Noirs aux États-Unis (la ségrégation, brutale) et le racisme latent, caché, plus sournois qui sévit en Europe. Ces deux expériences sont-elles réconciliables? Le projet d’un grand congrès à Paris n’aboutira finalement pas. Mais le lecteur sort grandi, transporté, galvanisé par la fougue et l’intelligence de ce récit éblouissant.   

paris 29 mai 2022 1

Diana, rue de Belleville, à Paris, le dimanche 29 mai.

14 réflexions sur “De « la Belle Province » au Pays basque

  1. Je suis toujours étonné d’apprendre autant sur Montréal à la lecture de tes articles. Moi qui y vit depuis plus de 40 ans!
    Merci pour la recommandation de lecture. Pour prolonger ta découverte du « Underground Railroad », je te recommande le roman « Underground Railroad » de Colson Whitehead.
    Au plaisir de vous revoir Diana et toi à Saint-Jean-Pied-de-Port pour un séjour qui s’annonce mémorable.
    À très vite!

    • Merci aussi pour la recommendation de lecture, Alix! Si tout se passe bien, on se revoit dans quelques jours au pied des Pyrénées!

  2. c’est toujours comme un rayon de soleil qui arrive avec tes carnets de voyage, cher Max! c’est un vrai plaisir de partager avec Diana et toi, votre enthousiasme pour les nouvelles rencontres, les quartiers sympa, la joie de la famille retrouvée! Vraiment, la Belle Province est exceptionnelle : terre d’accueil, d’histoire, de culture, d’art de vie… à très bientôt à Cahors et bon voyage cette semaine; on se parle au tel.

    • Merci infiniment Christiane! Nous avons aussi bien hâte d’entendre le récit de tes récentes randonnées! Après toutes les tentatives pour se revoir depuis 2-3 ans, il semble que cette fois-ci soit la bonne. À très bientôt, dans la vallée du Lot!

  3. Hi Max,
    It’s wonderful to follow your « time-culture-people-place » bike journey’ through Montreal’s different areas. Thanks for sharing and inspiring as you keep so fit, too!

    • Thank you, JITW. As mentioned in the article, although Montréal has its share of challenges, living here close to family for five weeks, cycling through the city’s parks and neighbourhoods, sampling different types of foods, meeting people from all walks of life, has been a really terrific experience! But I do miss Vancouver!!!!

  4. Wesh, wesh Max – you and Diana had a fab time! Lovely family photos and reunion!
    Moving on to your next baecation, home and new blog. Onwards and upwards. La vita è bella.

    • Buenas dias y muchas gracias Viva Espana, welcome back to the west coast! We are in Paris, thoroughly enjoying staying in our studio, steps away from Le-Père-Lachaise. There is a village-like atmosphere here, it is so quiet in our little corner of the 20è arrondissement. Going shopping this morning (Friday) au marché de Belleville. All is well. Happy planning for your next journey in June!

  5. Cinq semaines bien remplies dans la « belle province » entre retrouvailles familiales et balades en deux roues ! Les températures estivales durant votre séjour à Montréal vous aideront sans doute à vous acclimater plus facilement à la canicule qui touche la France et l’Espagne depuis déjà plusieurs semaines. C’est encore tout un programme de rencontres, retrouvailles, découvertes et randonnées que vous avez minutieusement planifié pour les prochains mois. Profitez-en au maximum ! Nous attendons la suite de vos aventures en mots et en images, avant de vous retrouver à Vancouver au mois d’août.Bon voyage et bises à vous deux !

    • Merci infiniment Annie! Nous avons aussi hâte de lire ou d’entendre tes aventures cet été! Porte-toi bien! Nous serons comme prévu dans ton coin de pays, dans le sud-ouest, dès lundi après-midi.

  6. Quel bonheur d’avoir pu passer des moments de qualité avec vous!
    J’adore redécouvrir ma ville à travers votre regard.
    Bon séjour en France et à très bientôt, j’espère!
    xxx

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s