Dalat

Dalat

Dalat, « ville de l’éternel printemps », située sur les hauts plateaux du centre du Vietnam

Pendant deux ans, de septembre 1997 à juin 1999, j’ai eu l’immense privilège de travailler comme professeur de français à l’université de Dalat. Cela a été une expérience inoubliable.

Une aventure incroyable aussi.

Ho Chi Minh (1890 - 1969), fondateur du Parti communiste vietnamien

Ho Chi Minh (1890 – 1969), fondateur du Parti communiste vietnamien

Le Vietnam, à ce moment-là, commençait à peine à s’ouvrir au monde extérieur. Après la fin de la guerre et de longues années d’isolement, la période du « doi-moi » (« renouveau », en vietnamien) venait de débuter, et le pays s’ouvrait, timidement, aux étrangers.

Le drapeau vietnamien, adopté en 1975 après la victoire de l'Armée populaire du Nord-Vietnam.

Le drapeau vietnamien, adopté en 1975 après la victoire de l’Armée populaire du Nord-Vietnam.

Hanoï s’apprêtait à accueillir, en novembre 1997, le sommet de la francophonie…

J’avais été envoyé au Vietnam par l’Entraide universitaire mondiale du Canada. Je faisais partie d’un groupe de 40 coopérants canadiens (juristes, enseignants, agronomes) détachés au Vietnam dans le cadre d’un accord, financé par l’ACDI, et destiné à appuyer le pays dans ses projets de développement.

J’étais le premier professeur de français étranger à travailler à l’université de Dalat depuis la fin de la guerre, en 1975.

Université de Dalat, année scolaire 1998-199

Université de Dalat, entouré de mes étudiants de 3è anné, année scolaire 1998-1999

Vue du lac Tuyèn Lâm, aux alentours de Dalat

Vue du lac Tuyèn Lâm, aux alentours de Dalat, 27 novembre 2014

J’avais eu le coup de foudre en arrivant à Dalat au début du mois de septembre 1997.

La ville, nichée à 1500 mètres d’altitude, avait été conçue dès 1905 par les autorités françaises comme un centre de villégiature pour les fonctionnaires et les familles de l’administration coloniale cherchant à fuir la chaleur et le climat insalubre de Saïgon.

Entre 1915 et 1945, des centaines de « villas » – inspirées des demeures bourgeoises françaises – furent construites dans la région de Dalat. Des hôtels de luxe font également leur apparition.

On appelait Dalat le « petit Paris », ou « la ville de l’éternel printemps. »

Villa de Dalat

Villa de Dalat

Le célèbre Dalat Palace, construit entre 1916 et 1922

L’hôtel Dalat Palace, construit entre 1916 et 1922

L’université de Dalat avait été créée en 1957. Mon mandat, au sein du département de français, était clair. Enrichir par des activités de communication le contenu plutôt fade des manuels de français. Et relever le niveau de langue orale des étudiants en leur donnant la parole le plus souvent possible.

Très vite, dans les classes, le courant était passé! Je découvrais des étudiants enthousiastes, chaleureux, généreux, et avides aussi de partager, en français, leur culture vietnamienne, leurs rêves et leurs défis de jeunes adultes.

Octobre 1997, à l'Espace Francophone, de l'Université de Dalat

Octobre 1997, à l’Espace Francophone de l’université de Dalat

5

Étudiants de 4è année, octobre 1998.

Étudiants de 4è année, octobre 1998.

Dans le cadre de ma mission, je devais également encourager les professeurs à faire preuve de plus de créativité dans leur enseignement du français comme langue seconde…

En compagnie des professeurs du département de français lors d'une journée pédagogique à Saïgon, en décembre 1997. De gauche à droite, Marianne Capouet, conseillère pédagogique belge, Lan Huong, My, et Anh.

En compagnie des professeurs du département de français lors d’une journée pédagogique tenue à Saïgon, en décembre 1997. De gauche à droite, Marianne, conseillère pédagogique venue de Belgique, et mes collègues Lan Huong, My, et Anh.

Les professeurs étrangers habitaient sur le campus, et nous recevions régulièrement la visite des étudiants, surtout lors de la Journée nationale des enseignants, célébrée partout au Vietnam en novembre. Nous recevions sourires, fleurs et cadeaux…

3

Quelquefois, les parents se déplaçaient aussi...

Quelquefois, les parents se déplaçaient aussi…

Quinze ans plus tard, me voilà de retour à Dalat!

Marché de Dalat, 22 novembre 2014

Route de montagne, 24 novembre

Route de montagne, 24 novembre 2014. La moto demeure la meilleure façon de découvrir les environs de Dalat…

Le projet d’un retour à Dalat s’est construit, pendant plusieurs mois, lors de conversations au téléphone et de courriels échangés avec ma collègue My, responsable autrefois du département de français à l’université, et qui habite maintenant Houston avec sa famille.

Comme beaucoup de Vietnamiens résidant à l’étranger, My revient régulièrement dans son pays d’origine visiter famille et amis.

Après toutes ces années, pourquoi ne pas nous retrouver à Dalat?

Avec tout son talent, et très discrètement, My organisa, pour le 22 novembre, une formidable reunion au domicile d’une de ses amies!

Ma rès chère collègue My, à Dalat, le 22 novembre 2014

Ma très chère collègue, My, à Dalat, le 22 novembre 2014

Ex-collègues et ami(es), réunis au domicile de Madeleine, au centre-ville de Dalat, le 22 novembre

Ex-collègues et ami(e)s, réunis au domicile de Madeleine, au centre-ville de Dalat, le 22 novembre

En compagnie de mon ex-collègue, Nguyet Aï, à droite, professeur de français exceptionnelle et, à gauche, My Hanh, ex bibliothécaire du Cercle francophone de Dalat.

En compagnie de mon ex-collègue, Nguyêt Aï, à droite, professeur de français exceptionnelle et, à gauche, My Hanh, ex-bibliothécaire au Cercle francophone de Dalat.

Mon ex-collègue, Monsieur Duc, bien entouré, le 22 novembre.

Mon ex-collègue, Monsieur Duc, bien entouré, le 22 novembre. Quelle belle réunion cela a été… et tout le monde parlait français!

La rencontre a eu lieu autour d'un délicieux buffet préparé avec amitié

La rencontre a eu lieu autour d’un délicieux buffet préparé avec amour et amitié…

Nouvelle rencontre avec My, et sa soeur Chi, le lendemain, dans un café du centre-ville ...

Nouvelle rencontre avec My, et sa soeur Chi, le lendemain, dans un café du centre-ville … Comment te remercier, My?… J’ai hâte de reprendre bientôt avec toi notre conversation à bâtons rompus

Après une semaine pleine d’émotions, je quitte Dalat avec regret demain. J’ai été si heureux dans cette ville, et elle m’a tant donné!

Malgré le temps et les changements – l’afflux de touristes, le nombre croissant de motos qui polluent le centre-ville, l’ouverture, l’an dernier, d’un immense centre d’achats, climatisé, au bord du lac Xuan Huong – Dalat a gardé toute son âme et son charme de petite ville de province, prospère, où il fait encore bon vivre.

Le lac Xuan Huong avec, à l'arrière-plan, l'ancien Lycée Yersin, le 27 novembre 2014

Le lac Xuan Huong avec, à l’arrière-plan, l’ancien lycée Yersin.

Luu Vinh Phuoc et son épouse, Phung, tiennent un petit restaurant à deux pas de l’université. J’y allais prendre mes repas plusieurs fois par semaine. Dix-sept ans plus tard, ils sont toujours là, au même endroit, toujours souriants.

Quelle surprise, en me promenant, lundi, dans le quartier du marché Hoa Binh, au centre-ville, d’entendre quelqu’un héler mon nom. C’était Bao Duy, un de mes anciens étudiants à l’université! Après toutes ces années, il m’avait reconnu…

Avec Bao Duy au centre-ville de Dalat. Bao Duy est maintenant marié, a deux enfants, et travaille dans l'informatique. Ci-dessous, à ma gauche, Bao Duy, entouré de ses amis, venus me rendre visite à l'université, seize ans plus tôt!

Avec Bao Duy au centre-ville de Dalat, le 24 novembre 2014. Bao Duy est maintenant marié, a trois enfants, et travaille dans l’informatique. Ci-dessous, à ma gauche,vêtu de bleu, Bao Duy, entouré de ses amis, venus me rendre visite à l’université, seize ans plus tôt, en 1998!

6

Centre-ville de Dalat

Centre-ville de Dalat

Prochaine destination au Vietnam: le petit village de pêcheurs de Doc Let, et sa plage, au bord de la mer de Chine, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nha Trang. J’irai ensuite passer quelques jours dans le delta du Mékong, dans la ville de Sadec, avant de prendre l’avion, le 11 décembre, pour Yangon et la Birmanie…

Bon mois de décembre à tous!

À bientôt!

Route entre Cau Dat et Dalat, 24 novembre 2014.

Route entre Cau Dat et Dalat, 24 novembre 2014.

11 réflexions sur “Dalat

  1. Cher Max,
    Je vois la joie dans les yeux et les visages des personnes réunies dans ton ancien entourage… Quelles belles réunions… Bonne continuation…

    « Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même. » – Confucius

  2. Quel anniversaire inoubliable! C’est merveilleux d’avoir su susciter tant d’amitiés parmi tes collègues. Que sont devenus tes étudiants? Enseignants? Fonctionnaires? Ont-ils su résister à l’attrait de l’anglais?

    • J’ai rencontré avant de quitter Dalat un de mes anciens étudiants, Bao Duy (voir photos supplémentaires ajoutées) qui m’a expliqué que la grande majorité des étudiants de la période 1997-99 a quitté Dalat. Plusieurs travaillent à Saïgon, d’autres sont partis à l’étranger. Le français perd malheureusement de plus en plus de terrain. Pour les enseignants, la plupart sont maintenant à la retraite, certains continuent à donner des cours privés.

    • C’est malheureusement la réponse que je craignais. Continuons le combat en cette semaine du sommet de la francophonie (bonne chance à Michaëlle Jean!).

  3. Un récit touchant, Max. Quel plaisir de rencontrer tes anciens collègues et étudiants en si bonne forme, et avoir reçu un accueil si chaleureux chez eux. You’re a lucky man, you know.

    Reverrons-nous la barbe bientôt?

  4. Coucou Max , je suis tombé un peu par hasard sur tes écrits….je vois avec plaisir que tu es retourné là-bas toi aussi. C’est chouette de te lire et de voir les photos de hier et d’aujourd’hui. Je continue moi aussi à aller à Dalat revoir ma famille vietnamienne de coeur et quelques enseignantes vietnamiennes. Dalat, c’est une partie de nous. Je t’embrasse

    • Après toutes ces années, c’est un grand bonheur d’avoir de nouveau de tes nouvelles, Marianne. Tu as raison, Dalat, c’est une partie de notre histoire. Nous avons eu beaucoup de chance de vivre là-bas cette aventure auprès du peuple vietnamien.

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s